Que faire à Cuba ? Top 5 des activités incontournables

visiter cuba

Cuba a tout pour séduire surtout si vous êtes un amoureux de la nature. Cette destination tropicale pleine de charme offre en effet de nombreux paysages à couper le souffle, parfois dignes de cartes postales… Et puis son histoire chargée vous donnera l’occasion d’explorer ses villes pour en apprendre plus sur ses héros révolutionnaires.

Mais si vous êtes venus à Cuba seulement pour visiter les grandes villes coloniales, admirer leur architecture ou juste pour en savoir plus sur la fabrication des cigares, sachez que vous ratez le meilleur de Cuba.

Vous devez vous éloigner des sentiers battus et fuir les nids à touristes ! Dormez par exemple dans une casa particular, dansez la salsa à la Casa de la Musica et goûtez à la cuisine épicée caribéenne. Bref, vous devez aller à la rencontre des gens, vous imprégner de leur vie et de leurs traditions. Ce n’est qu’en tentant ces expériences-là que vous connaîtrez le vrai Cuba.

Cela ne vous empêchera pas bien sûr de faire un peu de bronzette sur ses plages idylliques ou de la plongée dans ses eaux turquoise.

Découvrir le folklore de l’île

Malgré leur passé parfois très sombre, les Cubains ont toujours la joie de vivre et font souvent la fête. La plupart de leur folklore vient des coutumes espagnoles et africaines.

Vous avez tout au long de l’année de nombreux carnavals un peu partout sur l’île. Ainsi, si vous y voyagez au mois de juillet, filez vite assister à celui de Santiago de Cuba. Il est vraiment haut en couleur. Sur place, vous verrez peut-être l’authentique folklórico, une ancienne danse des esclaves, qui se pratique au rythme des percussions de la Santería.

Vous devez également assister aux feux d’artifice de la fête de Las Parrandas, à Remedios. Ce festival est l’un des plus anciens du pays. Il a lieu entre le 16 et le 26 décembre de chaque année, mais la fête atteint son apogée le 24. Vous aurez alors droit à des feux d’artifice, à des jeux de lumière et à de la musique.

Et puis, au grand bonheur des touristes, vous verrez de nombreux couples danser la salsa dans la rue. Ils sont l’âme de Cuba. Si vous voulez faire comme eux, sachez que des stages de danses sont ouverts à tous ceux qui le souhaitent, même aux débutants. Vous pourrez ainsi vous perfectionner et vivre un vrai moment de partage et de chaleur humaine.

Vous pouvez également vous rendre dans les grands clubs et suivre le rythme des salseros comme au « 1830 » à La Havane.

Mais attention, n’oubliez pas que tous les styles de musique sont présents à Cuba. Vous pourrez donc aussi vous initier au boléro, au cha-cha-cha, au mambo ou encore au reggaeton.

visiter la havane

Explorer la vie sauvage

Si vous voulez vivre une expérience inédite, vous devez absolument explorer l’un des parcs nationaux de l’île. La faune de Cuba n’est pas très riche, mais vous y découvrirez un écosystème hors du commun. Je me souviens de quelqu’un qui avait choisi un voyage sur mesure à Cuba complètement centré sur la nature et les paysages. Une belle façon de découvrir cette île 🙂

Vous trouverez les paysages les plus sauvages dans la Ciénaga de Zapata située dans la province de Matanzas. Ce grand marais des Caraïbes (4 160 km²) a été classé réserve de biosphère de l’UNESCO et site de la Convention de Ramsar. Au programme : observation des oiseaux, des tortues, mais aussi des alligators et des crocodiles cubains, une espèce très menacée. Vous pourrez aussi faire de la randonnée et aller à la pêche.

Il y a aussi sur l’archipel une grande quantité d’espèces d’oiseaux (environ 350) dont certains sont endémiques à Cuba comme le tocororo (le trogon de Cuba) qui a été déclaré oiseau national ou le pic à bec ivoire. Il y a aussi dans l’île le plus grand site de nidification de flamants roses au monde. Et si vous êtes du genre à avoir de la chance, vous verrez peut-être le minuscule colibri d’Helen, le zunzuncito.

Les paysages sont également très riches dans la Sierra Maestra. Si vous êtes capables de marcher pendant des heures, faites le trek qui vous mènera au sommet du Pico Turquino, la plus haute montagne de l’île. Il vous faudra obligatoirement un guide et deux à trois jours pour en voir le bout, mais le spectacle qu’offre sa forêt d’un vert éclatant en vaut bien le coup.

La réserve naturelle de la Terrazas au cœur de la Sierra del Rosario est aussi un autre incontournable de Cuba. C’est la première réserve de biosphère déclarée à Cuba et le site vous réserve d’incroyables surprises et de nombreuses activités. À vous les baignades dans les cascades et la petite croisière sur la rivière souterraine  San Vicente qui traverse la Grotte de l’Indien (à 6 km au nord de Viñales). À faire absolument : le parcours en Tyrolienne (1,6 km de câble) qui vous permettra d’admirer la beauté des lieux depuis le ciel.

Goûter à la cuisine exotique

Votre séjour à Cuba doit aussi être pour vous l’occasion de découvrir la cuisine du pays. Il faut savoir que la cuisine cubaine est le fruit de diverses cultures gastronomiques. Il y a  bien sûr les recettes caribéennes de base, mais s’y sont ajoutés de nombreux plats hérités des différents peuples qui se sont retrouvés sur l’île. Quoi qu’il en soit, la cuisine cubaine est surtout généreuse et agréablement parfumée. Attention, car elle se veut également épicée (cumin, origan…).

Alors on mange quoi  à Cuba ? La cuisine de l’île est très simple souvent à base de légumes racines (apportés par les Taïnos) comme le manioc ou les patates douces. Le riz accompagne habituellement les plats tout comme les haricots blancs ou rouges. En matière de viandes, le porc est souvent à l’honneur (un penchant hérité des Espagnols), mais le poulet frit ou rôti est aussi un mets de choix. Les fruits de mer sont également bien présents à table comme les crevettes, les langoustes ou le crabe.

Les Cubains ont ensuite un bon penchant pour les fritures et les sauces tomates comme le sofrito (sauce tomate, oignons et épices), les sauces au citron et au miel. Et en ce qui concerne les fruits, vous verrez surtout des goyaves, des bananes plantains, des ananas ou encore de la papaye.

Ne quittez pas Cuba sans avoir au moins goûté aux plats traditionnels comme la ropa vieja (du bœuf émincé épicé), le picadillo (du bœuf haché aux olives et aux câpres), le congrí (du porc avec du riz aux haricots rouges assaisonné de cumin et de poivre) ou à la caldosa (de la soupe de légumes racines, avec du poulet et des épices).

Côté sucré, laissez-vous tenter par les bananes plantains frites, les tostones, au cucurucho (un mélange de miel, de noix de coco, de goyave et de noix) ou au lechita (de la sauce coco épicée).

Enfin, si l’île a longtemps souffert du rationnement, aujourd’hui, elle vit une véritable révolution culinaire. Vous pourrez donc vous laisser tenter par des recettes inédites dans les restaurants branchés de La Havane telle la cuisine fusion. À moins que vous ne préfériez manger du ragoût de crocodile dans la province de Matanzas.

Vous dorer au soleil

que faire a cuba

Cuba est connu pour ses plages paradisiaques. La plupart des touristes louent une chambre dans un des nombreux complexes hôteliers que compte l’île. Vous pouvez par exemple faire une réservation dans la grande station balnéaire de Varader. C’est une des plus modernes de Cuba et vous pourrez vous y adonner à moult activités.

Mais si vous avez envie d’être un peu à l’écart et de ne faire que du farniente, allez du côté de Playa Larga au fond de la baie des Cochon ou sur l’île de Cayo Levisa au large de la province de Pinard del Río. Vous avez également les plages de l’ancienne ville coloniale de Gibara qui sont bien plus désertes et sauvages (un peu difficiles d’accès toutefois) et vous pourrez y explorer quelques grottes. Et puis il faut noter que ce petit village de pêcheur est très typique ; il vous laissera par conséquent quelques bons souvenirs.

Il reste encore certains autres havres de paix comme à Playa Ancón dans la province de Sancti Spíritu. Cette plage de sable fin est considérée comme l’une des plus belles au sud de Cuba. Elle n’est qu’à quelques kilomètres de Trinidad, ce sera donc l’occasion pour vous de visiter cette ville inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Et puis vous avez Playa Pilar sur Cayo Guillermo. L’eau y est transparente, peu profonde et chaude et le sable blanc est si fin et si doux pour les pieds… Un pur bonheur pour toute la famille !

Faire de la plongée

plongee cuba

La plongée est une activité reine à Cuba : la température de l’eau est bonne et elle est limpide et puis les poissons et coraux sont très abondants. Vous ferez donc de fascinantes découvertes et rencontres.

Les zones de plongée ne manquent pas et elles sont plutôt faciles d’accès. À l’heure actuelle, l’île compte 25 clubs dont les prestations sont excellentes. Vous n’aurez donc pas à vous inquiéter pour votre sécurité. De plus, les moniteurs parlent plusieurs langues, dont l’anglais et le français.

Où plonger ? Le site de la baie des Cochons est un des plus accessibles de Cuba. Son récif corallien fait 35 km de long et vous y aurez accès à de nombreux gouffres inondés. La Isla de la Juventud propose pas moins d’une cinquantaine de zones de plongée. La vie marine y est très variée et on y trouve aussi des épaves très intéressantes. Le spot de Maria la Gorda est certes un peu isolé, mais il est prisé par les plongeurs du monde entier. Son intérêt ? On y trouve du corail noir et de nombreuses grottes.

Si vous voulez voir des requins, prenez la direction de Playa Santa Lucia. Vous pourrez les observer dans la barrière de corail située à 1,5 km au large. Mais si vous voulez faire de la plongée de luxe, allez aux Jardines de la Reina…. Vous pouvez y réserver une chambre dans un hôtel flottant. Sans oublier que cet archipel est inhabité ; par conséquent l’écosystème y est des plus préservés.

Mais si vous avez peur de vous retrouver dans les profondeurs, privilégiez le snorkeling. Cette activité vous permet, avec un simple masque et un tuba, de barboter dans une eau délicieuse. Celle-ci est d’ailleurs si translucide que vous serez émerveillés par la beauté des poissons tropicaux.

Les meilleurs spots de snorkeling se trouvent au large de la Isla de la Juventud ou de Cayo Largo. Mais vous pouvez tout aussi bien plonger du côté de Playa Larga, de Cienfuegos ou dans les récifs de Guardalavaca. Petit conseil : prenez votre matériel avec vous, sinon vous risquez de vous retrouver avec du matériel loué de mauvaise qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *