argot berlin

Quelles sont expressions d’argot à connaitre avant de voyager en Allemagne ?

Si un Allemand « prend votre cookie », c’est probablement parce qu’il a les « cheveux sur les dents », mais cela vaut-il vraiment la peine de faire un « éléphant avec un moustique ? » Si vous vivez en Allemagne et que vous voulez vous intégrer comme un Allemand local, il n’y a pas de meilleure façon que d’apprendre le jargon local.

Voici quelques phrases d’argot allemand que vous devez maîtriser.

Apprendre les expressions courantes avec une application de langue étrangère?

Pour vous faire comprendre des allemands, des applications de langues étrangères comme Babbel propose des modules thématiques pour vous familiarisez avec les expressions courantes. Pour jauger l’utilité vous pouvez consulter cet avis sur Babbel avant de sauter le pas.

Une liste d’expressions à maîtriser

visiter berlin

Voici 19 phrases, expressions toutes faites que vous devriez maîtriser si vous vivez ou envisagez de vivre en Allemagne.

  • Blau machen : les Allemands ne « coupent pas l’école ou le travail », ils « deviennent bleus ».
  • Jemanden aufmischen : un Allemand ne « bat pas quelqu’un », mais « confond quelqu’un ».
  • Jemanden durch den Kakao ziehen : les Allemands ne se « moquent pas de vous », ils « vous tirent à travers le cacao ».
  • Nur Bahnhof verstehen : ce n’est pas « tout grec » pour un Allemand s’il ne comprend pas, au lieu de cela, il ne comprend que « les gares ».
  • Einen Korb geben : les Allemands ne vous refusent pas si vous demandez un rendez-vous, mais ils vous donne « un panier ».
  • Dreck am Stecken haben : les Allemands n’ont pas « un squelette dans leur placard », ils ont « de la saleté sur le bâton ».
  • Ordentlich Holz vor der Hütte haben : une Allemande n’a pas « de belle étagère », elle a « beaucoup de bois devant sa cabane ».
  • Ein Brett vorm Kopf haben : les Allemands ne sont pas « lents à s’adapter », mais ils pourraient avoir « une planche devant la tête ».
  • Ins Gras beien : les Allemands ne « mordent pas la poussière », ils « mordent l’herbe ».
  • Den Löffel abgeben : sinon, ils pourraient juste « rendre la cuillère ».
  • Auf den Keks gehen : les Allemands ne vous « tapent pas sur les nerfs », mais ils pourraient « se mettre sur votre cookie ».
  • Ins Fettnäpfchen treten : les Allemands ne « commettent pas de bévue », ils « marchent dans un bol de graisse ».
  • Haare auf den Zähnen haben : les Allemands n’ont pas une « langue acérée », mais « des cheveux sur les dents ».
  • Pantoffelheld : un mari allemand n’est pas un « épinglé », c’est un « héro pantoufle ».
  • Den inneren Schweinehund überwinden : les Allemands ne surmontent pas leur « moi » faible, ils surmontent leur « chien-porc » intérieur.
  • Aus einer Mücke einen Elefanten machen : Les Allemands ne font pas « une montagne d’une colline de taupe », ils font un « éléphant d’un moustique ».
  • Die Wahl zwischen Pest und Cholera haben : les Allemands n’ont pas à « choisir entre le diable et la mer d’un bleu profond » mais ils pourraient avoir à « choisir entre la peste et le choléra ».
  • Geh doch dahin, wo der Pfeffer wächst : on ne dit pas aux Allemands « d’aller sauter dans un lac », on leur dit « d’aller là ou le poivre pousse ».
  • Tomaten auf den Augen haben : les Allemands ne sont pas « aveugles », ils ont « des tomates sur les yeux ».

Avec ces expressions dans votre valise, vos hôtes allemands risquent fort bien d’être agréablement surpris 🙂

About the author

Voyageur, je pars à la découverte du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *