Les péages en Australie

les-peages-en-australie

Une fois votre véhicule acheté ou bien loué, l’aventure australienne commence réellement. Outre le fait de rouler à gauche, il vous faudra également faire attention aux péages.
La plupart des routes en Australie sont gratuites. La circulation y est autorisée sans achat de vignette ni paiement de péages. La simple registration de votre véhicule suffira pour rouler sur plus de 98% des routes gratuitement.

Cependant quelques petites zones sont payantes. Attention à ne pas tomber dans le piège aux sorties des grandes villes comme Sydney, Melbourne ou Brisbane. Certaines routes aux alentours de ces trois villes sont payantes. Mais comment fonctionne donc le système ?

Les péages en Australie

Lors de mon arrivée sur Brisbane, une fois mon véhicule acheté, mes pneus changés, je me suis mis en route pour commencer mon road trip.
C’est alors que je rentre sur une MotorWays, je me dis tiens c’est différent des Freeways que j’emprunte habituellement, mais sans réfléchir plus que cela.

Rien de spécialement différent sauf la fameuse mention « Pay your tolls » à l’entrée. Aucune barrière, aucun arrêt demandé, pourtant, je viens de franchir un péage.
En Australie, les péages ne sont donc pas matérialisés par des barrières, mais par de simples panneaux vous demandant de payer vos frais de péages.

Quelques jours plus tard, je recevais donc une amende dans mon auberge de jeunesse. Je n’avais pas payé le péage, ne sachant pas que j’empruntais sur une route payante.

Généralement vous aurez affiché sur un panneau à l’entrée des motorways un numéro de téléphone ou bien un site internet pour payer ces fameux frais. Vous avez 48h pour payer votre droit de passage, autrement une amende vous est directement adressée.

Faites donc attention aux panneaux « Toll road«  mais aussi au « Toll Bridge« .

Les villes payantes

Elles sont au nombre de trois : Brisbane, Sydney et Melbourne. Toutes les autres villes n’ont pas de péages. Et pour ces trois villes de la côte est, il ne s’agit que de certains tronçons d’autoroutes pour sortir de la ville.

Chaque ville possède son propre système de péage, renseignez-vous donc bien :

Comment payer les péages ?

Vu qu’il n’y a pas de barrière ou d’arrêt matérialisé, votre plaque d’immatriculation est donc prise en photo puis traitée informatiquement. Si vous êtes déjà inscrit sur Govia (Brisbane), Roam (Sydney) ou bien CityLink (Melbourne), votre compte bancaire sera directement prélevé du montant correspondant au péage.
Si vous n’avez pas encore de compte, il vous faudra alors contacter la bonne agence pour payer votre droit de passage avec votre carte bleue. Attention vous n’avez en général qu’entre 24h et 72h en fonction de la ville. Faites-le donc rapidement après votre passage.

Pourquoi payer les péages

Lors de l’achat de votre véhicule, vous donnez vos coordonnées et si vous ne payez pas, les montants des amendes peuvent s’accumuler et vous poser ensuite problème lors de la vente de votre véhicule ou bien pour votre demande de second visa.

Si vous louez votre voiture, ne pensez pas pour autant être à l’abri… L’amende sera adressée à l’agence de location, qui se fera un plaisir de vous transmettre l’amende, même une fois de retour en France.

Payez vos péages ou bien essayez d’éviter les routes payantes. C’est tout à fait possible en utilisant un GPS par exemple ou bien en se renseignant avant de partir et en choisissant des itinéraires empruntant des routes secondaires.

2 commentaires

  1. Aurélie   •  

    Très intéressant cet article, je n’avais jamais entendu parlé de ça !
    Merci, ça évitera les mauvaises surprises une fois en route, surtout quand on ne prévoit pas le budget pour ce genre de dépenses 🙂
    Et donc, la différence entre les freeways et les motorways, outre le fait que ces dernières soient payantes c’est quoi ? Est-ce que le fait d’emprunter les freeways augmente le temps de trajet ?

    • Emmanuel   •     Auteur

      Il n’y a pas vraiment de différences, les routes sont bien en freeways en Australie. Il n’y a que dans les villes où certaines portions de routes sont payantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *