Déménagement à l’étranger

demenagement japon

Vous avez décidé de déménager à l’étranger ? Une nouvelle aventure commence pour vous. Que vous ayez choisi de partir pour débuter une nouvelle vie, profiter d’une opportunité professionnelle ou pour rejoindre l’amour de votre vie, s’expatrier demeure un grand pas vers l’inconnu. Afin d’éviter les mauvaises surprises, voici quelques conseils qui peuvent vous aider à réussir votre projet.

Les formalités administratives avant de déménager à l’étranger

Dans le cas où vous partez vivre en Suisse ou dans un pays de l’Union européenne, vous pouvez séjourner et travailler librement. Cependant, il est malgré tout recommandé de vous inscrire auprès du consulat en qualité de Français étranger. Vous pouvez voyager tranquillement avec une simple carte d’identité.

Si vous sortez de l’Union européenne, il vous faut un visa délivré par le consulat ou l’ambassade installée en France, un passeport dont la validité dépasse la date d’expiration du visa, et un permis de travail et de séjour. Chaque pays ayant ses propres exigences, il est conseillé de consulter les différentes règles d’installation dans le pays où vous souhaitez déménager.

Comment trouver du travail à l’étranger

Que vous déménagiez à l’étranger seul ou en famille, travailler pour subvenir à vos besoins est une nécessité première.

Peut-être, partez-vous à l’étranger pour un service volontaire auprès d’une association caritative, un stage en entreprise, des études… Tous ces organismes connaissent parfaitement ce qui est exigé dans le pays où vous serez accueilli et en conséquence, sauront vous conseiller (contrat, inscription à l’université…).

Il se peut que votre entreprise actuelle vous envoie en qualité de salarié détaché ou vous mette à disposition à l’international pour une de ses filiales. Généralement, les entreprises connaissent bien ce type de mutation et aident leurs collaborateurs, et ce, dans tous les domaines à déménager à l’étranger.

Si vous souhaitez trouver du travail une fois sur place, il est malgré tout prudent, et plus encore si vous partez avec votre famille, de vous renseigner sur les offres d’emploi auprès des organismes qui emploient des Français à l’international comme l’EEI (Réseau Espace Emploi International), le PVT (Permis Vacances Travail), Le programme Léonardo da Vinci, et aussi, par les biais d’internet.

Où se loger à l’étranger

Dans le cas d’une mutation de travail, dans la majorité des cas, au minimum une location est prévue à votre arrivée. Elle peut ou non être prise en charge par votre employeur ou l’organisme pour lequel vous allez travailler.

Si vous devez trouver un logement par vous-même, mieux vaut rechercher une location avant votre départ. Sur Internet, vous pouvez entrer en contact avec de nombreuses agences immobilières. Leurs agents ont souvent au moins un employé qui parle français ou anglais.

Si vous déménagez au sein de l’Union européenne, vous n’avez aucune démarche à effectuer.

Par contre, si vous quittez l’Europe, il vous faudra fournir aux frontières une liste complète des biens que vous emportez, montrer les documents détaillant le pourquoi de votre déménagement à l’étranger (contrat de travail ou de volontariat), une attestation de location ou d’hébergement dans le pays d’accueil. N’hésitez pas à contacter des déménageurs professionnels pour éviter tout oubli et surtout réduire au maximum votre stress.

mon arrivee au japon

Mon déménagement à l’étranger

J’ai eu l’opportunité de déménager à l’étranger, très précisément au Japon, pour travailler dans une succursale de l’entreprise multinationale dans laquelle je travaille. J’avoue que j’ai eu beaucoup de chance. Mon directeur connaissait ma passion pour ce pays et savait que j’y étais allé à trois reprises avec ma famille. Le coût d’un déménagement est élevé mais mon entreprise a pris en charge ce déménagement puisque c’était une mutation.

Évidemment, je n’ai pas rencontré de problème pour trouver un emploi ni pour mon déménagement. Il ne me restait que le problème de la langue et de l’écriture. Et pourtant, ma famille et moi n’avons pas mis beaucoup de temps à retenir les phrases japonaises les plus courantes, et mes enfants ont beaucoup apprécié de poursuivre leurs études dans un lycée français international.

Si vous avez une telle proposition, n’hésitez pas, déménagez ! !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *